Atlantis Online
October 02, 2023, 05:30:38 pm
Welcome, Guest. Please login or register.

Login with username, password and session length
News: ARE Search For Atlantis 2007 Results
http://mysterious-america.net/bermudatriangle0.html
 
  Home Help Arcade Gallery Links Staff List Calendar Login Register  

Beast of Gévaudan

Pages: 1 2 [3] 4 5 6 7 8   Go Down
  Print  
Author Topic: Beast of Gévaudan  (Read 2853 times)
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #30 on: June 08, 2009, 10:55:38 pm »

Jean Chastel se trouvait donc ce jour-là posté sur la Sogne-d’Auvert, près de Saugues. Il avait à la main son fusil, chargé de deux balles bénites ; il récitait ses litanies quand il vit venir à lui la Bête, "la vraie". Tranquillement il ferme son livre de prières, le met dans sa poche, retire ses lunettes, les plie dans l’étui... La Bête ne bouge pas ; elle attend. Chastel épaule, vise, tire, la Bête reste immobile : les chiens accourent au bruit du coup de feu, la renversent, la déchirent... Elle est morte. Son corps, chargé sur un cheval, est aussitôt porté au château de Besques; là, on l’examine et c’est bien "la Bête", ce n’est pas un loup. Ses pattes, ses oreilles, l’énormité de sa gueule indiquent un monstre d’espèce inconnue; en l’ouvrant, on trouve dans ses entrailles l’os de l’épaule d’une jeune fille, sans doute celle qui, l’avant-veille, a été dévorée à Pébrac.

On promena la dépouille de la Bête dans tout le pays, puis on la mit dans une caisse et Jean Chastel partit, avec ce triomphal et encombrant colis, pour Versailles. Là ne manqueraient point les savants pour diagnostiquer quel pouvait être cet animal fantastique; on verrait bien que M. Antoine s’était joué du roi. Par malheur, le voyage s’effectua par les chaleurs d’août; à l’arrivée, la Bête était dans un tel état de putréfaction qu’on se hâta de l’enterrer sans que quiconque eût le courage de l’examiner. De sorte qu’on ne saura jamais, jamais ce qu’était la Bête de Gévaudan. Chastel, cependant, fut présenté au roi, qui se moqua de lui. Le brave homme soupçonna toujours qu’il était victime d’une intrigue de cour; il n’était pas de taille à protester; il courba le front, et revint au pays, où le receveur des tailles lui compta, pour toute gratification, soixante-douze livres.

Mais le Gévaudan fut moins ingrat que Versailles; Jean Chastel en devint le héros. Son nom, après un siècle et demi, y est connu de tous; un écrivain local lui consacra un poème épique qui ne compte pas moins de 360 pages et dont l’élaboration dura vingt ans; la mort du monstre y est pittoresquement contée : on y voit le hardi chasseur
Report Spam   Logged
Pages: 1 2 [3] 4 5 6 7 8   Go Up
  Print  
 
Jump to:  

Powered by EzPortal
Bookmark this site! | Upgrade This Forum
SMF For Free - Create your own Forum
Powered by SMF | SMF © 2016, Simple Machines
Privacy Policy