Atlantis Online
June 16, 2024, 05:26:29 pm
Welcome, Guest. Please login or register.

Login with username, password and session length
News: Remains of ancient civilisation discovered on the bottom of a lake
http://en.rian.ru/analysis/20071227/94372640.html
 
  Home Help Arcade Gallery Links Staff List Calendar Login Register  

Beast of Gévaudan

Pages: 1 2 [3] 4 5 6 7 8   Go Down
  Print  
Author Topic: Beast of Gévaudan  (Read 4291 times)
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #30 on: June 08, 2009, 10:54:53 pm »

Antoine et tous ses gardes se précipitèrent : la Bête pesait cent trente livres ; elle mesurait cinq pieds sept pouces de longueur, avait des dents et des pieds énormes. C’était, d’ailleurs, un loup, un vulgaire loup, qu’on rapporta triomphalement à Saugues, où le chirurgien Boulanger procéda à l’autopsie. On convoqua sept ou huit enfants qui, naguère, avaient vu la Bête et qui, sévèrement interpellés par M. le porte-arquebuse, déclarèrent qu’ils la reconnaissaient. Du tout il fut dressé procès-verbal et M. de Ballainvilliers, intendant d’Auvergne, écrivit à Sa Majesté une lettre enthousiaste pour La remercier de ce qu’Elle avait daigné secourir Son bon peuple de Gévaudan. Le cadavre de la Bête, transporté sans délai à Clermont, fut empaillé et expédié à Fontainebleau, où se trouvait la cour : le roi rit beaucoup de la simplicité de ces bons paysans dont la superstition avait transformé un simple loup en une bête apocalyptique.

Néanmoins pour avoir à tout jamais débarrassé le royaume de ce cauchemar, Antoine fut nommé – ce qui paraît invraisemblable – grand-croix de l’ordre de Saint-Louis, et reçut mille livres de pension ; son fils obtint une compagnie de cavalerie, sans compter qu’il gagna une fortune en exhibant à Paris la Bête du Gévaudan ; dix ans plus tard, on la montrait encore dans les foires de Province. Elle était donc bien officiellement morte et l’on n’y pensa plus.

Il n’en était point de même en Gévaudan. Il se trouvait là des incrédules pour assurer, sauf respect, que M. Antoine n’était qu’un mystificateur ; que, du moins, par trop d’empressement d’obéir aux ordres du roi, il avait bien tué une bête, mais que ce n’était pas la Bête. Pourtant, celle-ci ne se montrait plus – par courtisanerie sans doute, car les bonnes gens assuraient qu’on la renverrait bientôt.
Report Spam   Logged
Pages: 1 2 [3] 4 5 6 7 8   Go Up
  Print  
 
Jump to:  

Powered by EzPortal
Bookmark this site! | Upgrade This Forum
SMF For Free - Create your own Forum
Powered by SMF | SMF © 2016, Simple Machines
Privacy Policy