Atlantis Online
June 16, 2024, 04:58:55 pm
Welcome, Guest. Please login or register.

Login with username, password and session length
News: Has the Location of the Center City of Atlantis Been Identified?
http://www.mysterious-america.net/hasatlantisbeenf.html
 
  Home Help Arcade Gallery Links Staff List Calendar Login Register  

Beast of Gévaudan

Pages: 1 2 [3] 4 5 6 7 8   Go Down
  Print  
Author Topic: Beast of Gévaudan  (Read 4291 times)
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #30 on: June 08, 2009, 10:53:55 pm »

Le découragement fut immense; ces chasses infructueuses, les exigences des dragons, les dépenses que leur séjour imposait aux habitants ruinaient le pays que la peur, au reste, paralysait au point qu’on n’osait plus mettre le bétail aux pâturages et que les marchés restaient déserts. Jamais si lamentable catastrophe n’avait frappé le Gévaudan, et nul ne pouvait prévoir la fin du fléau.

Il y avait alors en Normandie un vieux gentilhomme, nommé Denneval, dont la réputation de louvetier était grande. Il avait, en son existence, tué, assurait-il, douze cents loups; les exploits de la Bête du Gévaudan troublaient son sommeil : il entreprit le voyage de Versailles, parvint à se faire présenter au roi Louis XV, offrit ses services, qui furent acceptés. Il jura à Sa Majesté qu’il tuerait la Bête, la rapporterait empaillée à Versailles, afin que tous les seigneurs de la cour fussent témoins de son triomphe. Le roi lui souhaita bonne chance et Denneval se mit en route.

Le 19 février il arrivait à Saint-Flour avec son fils, deux piqueurs et six énormes dogues : pour ne point fatiguer leurs chiens, les Normands voyageaient à petites journées, ce dont la Bête profita pour dévorer – à raison d’un par jour, environ – une vingtaine d’enfants.

Denneval procéda avec une sage lenteur à ses préparatifs : il voulait étudier savamment l’insolite gibier qu’il se préparait à chasser. À le voir si méticuleux, les paysans trépignaient d’impatience; ils avaient repris confiance à l’annonce de cet homme providentiel envoyé par le roi, et ne doutaient pas que, du premier coup de mousqueton, il ne les débarrassât de la Bête. Mais lui ne se hâtait pas : il explorait prudemment le pays, relevait çà et là les passées du fauve, et constatait que chacun de ses bonds avait, en terrain plat, une longueur de vingt-huit pieds. Il en concluait que "cette Bête n’est nullement facile à avoir". D’ailleurs, ses chiens étaient restés en route et il lui fallait les attendre avant de se mettre en chasse.
Report Spam   Logged
Pages: 1 2 [3] 4 5 6 7 8   Go Up
  Print  
 
Jump to:  

Powered by EzPortal
Bookmark this site! | Upgrade This Forum
SMF For Free - Create your own Forum
Powered by SMF | SMF © 2016, Simple Machines
Privacy Policy