Atlantis Online
October 23, 2020, 04:29:18 pm
Welcome, Guest. Please login or register.

Login with username, password and session length
News: Hunt for Lost City of Atlantis
http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/europe/3227295.stm
 
  Home Help Arcade Gallery Links Staff List Calendar Login Register  

Beast of Gévaudan


Pages: 1 2 3 [4] 5 6 7 8   Go Down
  Print  
Author Topic: Beast of Gévaudan  (Read 1792 times)
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #45 on: June 08, 2009, 10:56:27 pm »

    Légende :
Blanc = Sauf - Jaune = Blessé - Rouge = Mort

      
1764


Début juin
Fin juin
8 août
25 août
1er sepembre
6 septembre
16 septembre
26 septembre
28 septembre
7 octobre
8 octobre
10 octobre
10 octobre
19 octobre
25 novembre
15 décembre
16 décembre
18 décembre
20 décembre
23 décembre
24 décembre
27 décembre
27 décembre
27 décembre
27 décembre
28 décembre
30 décembre
      


Première attaque à Langogne, une femme - Blessée
Boulet Jeanne (14 ans) - Morte
Une jeune fille de Masmejan d'Allier (15 ans) - Morte
Un garçon de Chaylard l'Evêque (15 ans) - Mort
Un garçon au hameau de Pradels (Chaudeyrac) (15 ans) - Mort
Une femme des Estrets (36 ans) - Morte
Un garçon du hameau de Choisinès - Mort
Une fillette à Thorts - Morte
Une fillette de Rieutort de Randon (12 ans) - Morte
Jeune fille d'Apcher (20 ans) - Morte
Un garçon du Pouget (15 ans) - Blessé
Un garçon du village Les Caires (15 ans) - Blessé
Fillette Baradan (10 ans) - Blessée
Jeune fille de Grazières (21 ans) - Morte
Vally catherine (70 ans) - Morte
Chastang Catherine (45 ans) - Morte
Jeune homme de Chanteloube - Blessé
Jeune fille des Caires - Sauve
Fillette du Puech (Fau de Peyre) (12 ans) - Morte
Jeune fille de Prades - Morte
Garçonnet de Chaulhac - Mort
Jeune homme de Chaulhac - Sauf
Jeune homme de Saint privat du Fau - Sauf
Jeune fille de Pradels, Saint Chély d'Apcher (20 ans) - Morte
Jeune fille de Boussefol, Rieutort de Randon (20 ans) - Morte
Fillette de Saint Martin du Born, Rieurtort de Randon (12 ans) - Sauve
Martial Matthieu du Besset - Mort

27 personnes
18 tués - 5 blessés - 4 saufs
Report Spam   Logged
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #46 on: June 08, 2009, 10:56:54 pm »

        
1765


1er janvier
2 janvier
6 janvier
6 janvier
9 janvier
11 janvier
12 janvier
12 janvier
14 janvier
15 janvier
17 janvier
22 janvier
22 janvier
28 janvier
30 janvier
31 janvier
31 janvier
31 janvier
1er février
9 février
16 février
17 février
17 février
18 février
22 février
24 février
24 février
28 février
28 février
1er mars
8 mars
9 mars
11 mars
12 mars
13 mars
13 mars
13 mars
13 mars
15 mars
18 mars
20 mars
25 mars
28 mars
29 mars
29 mars
31 mars
3 avril
3 avril
5 avril
7 avril
8 avril
16 avril
18 avril
19 avril
22 avril
29 avril
2 mai
3 mai
3 mai
4 mai
4 mai
7 mai
10 mai
11 mai
12 mai
13 mai
19 mai
21 mai
24 mai
24 mai
24 mai
24 mai
24 mai
1er juin
1er juin
5 juin
11 juin
11 juin
16 juin
16 juin
20 juin
21 juin
21 juin
21 juin
21 juin
4 juillet
4 juillet
10 juillet
17 juillet
21 juillet
24 juillet
27 juillet
29 juillet
3 août
6 août
7 août
9 août
11 août
2 septembre
6 septembre
8 septembre
11 septembre
12 septembre
12 septembre

2 décembre
10 décembre
14 décembre
21 décembre
23 décembre
      


Limagne du Falzet (16 ans) - Mort
Chateauneuf Jean du mazel de Grèzes (14 ans) - Mort
Gervais Delphine des Escures - Morte
Jeune fille de Morsange - Morte
Fillette de Nasbinals - Morte
3 hommes des Laubies - Saufs
5 garçons et 2 fillettes du Villaret (9 à 13 ans) - Tous saufs
Un garçon du Mazel de Grèzes - Mort
Un garçon de Lescure (13 ans) - Mort
Boyer catherine (20 ans) - Blessée
Un homme du Mazel de Grèzes - Sauf
Tanavelle Jeanne de Chabanol (25 ans) - Morte
Fillette de Venteuges (3 ans) - Morte
Fillette de Lastic (11 ans) - Blessée
Jeune fille de Montchamp - Blessée
Jeune fille de Lorcières - Morte
Jeune fille de Charmensac (14 ans) - Blessée
Jeune fille du Villaret - Morte
Garçonnet de Javols (8 ans) - Blessé
Rousset Marie de Mialanes (14 ans) - Morte
Un homme près de la Chapelle-Laurent - Sauf
Une femme de la Chapelle-Laurent - Sauve
Un garçonnet près de la Chapelle-Laurent - Mort
Une jeune fille - Blessée
Un garçonnet dans le village de Javols - Blessé
Une jeune fille de La Molle (18 ans) - Blessée
Un enfant de Pénaveyre - Mort
Une femme des Escures - Blessée
Une fillette de Chabrier (8 ans) - Morte
Une fillette dans le village du Fau de Brion - Morte
Une fillette du Fayet (10 ans) - Morte
Une femme de Ligonès (30 ans) - Morte
Pougnet Marie de Fontans (5 ans) - Morte
Jeune fille de Saint Alban - Sauve
Un garçonnet de'Albaret Sainte Marie - Sauf
Un enfant de Prunières - Sauf
Famille Jouve de La Bessière, Fillette (9 ans), garçonnet (6 ans) - Blessée - Mort
Garçonnet de Chanaleilles - Mort
Un enfant de Thoras - Mort
Jeune garçon de Saint Chély - Sauf
Un enfant d'Aumont (6 ans) - Mort
Deux femmes d'Aumont - Saufs
Un enfant de La fage-Montivernous - sauf
Fontugne François (9 ans) d'Aumont - Mort
Un jeune homme d'Aumont (14 ans) - Sauf
Un enfant de Fournels - Sauf
Gibelin Jacques de Bergougnoux (10 ans) - Mort
Annez Delphine de Saint Denis en Margeride (14 ans) - Morte
4 enfans dont deux seront tués à Donnepau - Mort
Pélissier Gabrielle de La Clauze (17 ans) - Morte
Une fillette de Chaudeyrac - Morte
Un homme de Chaudeyrac - Sauf
Charrade Martial du Besset (13 ans) - Mort
Un enfant de Paulhac - Mort
Une jeune fille (12 ans) et un garçon (15 ans) de Couffours - Blessé
Fillette (12 ans) de Auvers - Morte
Une femme (50 ans) de Pépinet - Morte
Jeune fille (17 ans) de Nozeyrolles - Morte
Jeune fille (13 ans) du Besset - Morte
Un jeune fille (14 ans) de Chanteloube - Morte
Un enfant (5 ans) d'Auvers - Mort
Report Spam   Logged
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #47 on: June 08, 2009, 10:57:15 pm »

Un jeune homme de Saint-Amans - Sauf
Un garçonnet prèt du château de la Baume - Sauf
Quatre garçons vers le Mont Mouchet - Saufs
Un enfant d'Auvers - Mort
Un enfant d'Auvers - Sauf
Madame Barlier de Servilange (45 ans) - Morte
Un enfant de Mazeirac - Blessé
Martin Marguerite (20 ans) du Malzieu - Morte
Garçonnet (11 ans) de Amourettes - Blessé
Valès Marie (13 ans) de Julianges - Morte
Bony Marguerite (18 ans) de Marcillac - Blessée
Une femme agée de Saint Privat du Fau - Sauve
Une garçon (10 ans) de Nozeyrolles - Mort
Hugon Jeanne (11 ans) de Lair - Morte
Tuilhe Jean-Pierre (40 ans) - Blessé
Un homme de Pinols - Blessé
Une femme et sa fillette - Sauves
Fillette Baret (10 ans) de Varennes - Blessée
Fillette (11 ans) de Fayrolettes - Sauve
Un enfant (8 ans) au sud ouest de Montchavet - Mort
Un garçon (14 ans) de Pépinet - Mort
Une jeune fille (15 ans) près de Sauzet - Morte
Une fillette (11 ans) de La Pause - Blessée
Une fillette (12 ans) de Tombenis - Blessée
Oustallier Marguerite (68 ans) de Broussolles - Morte
Jeune fille de Julianges - Blessée
Deux femmes près de La Besse - Sauves
Deux garçonnets - saufs
Biscarrat Claude (9 ans) d'Auvers - Mort
Soulier Marguerite (25 ans) de Chabanol - Sauve
Trois enfants de Ruynes - saufs
Un enfant de Sauzet - Mort
Roussel Pierre (5 ans) de Servières - Blessé
Lèbre Guillaume et Crozatier Etienne (16 et 18 ans) - Saufs
Madame Cellier de Longchamp - Sauve
Anglade Jeanne (16 ans) du Besset - Morte
Vallet Marie-Jeanne (20 ans) et sa soeur (17 ans) - Sauves
Jeune fille (16 ans) de Dièges - Blessée
Jeune fille (18 ans) deLorcières - Sauve
Barlier Marie-Jeanne (12 ans) de la Vachèlerie de Paulhac - Morte
Quatre hommes près de Paulhac, Gouny Jean (30 ans) - Blessé
Tesseidre Jean (17ans) et Bastide Jacques (13 ans) - Blessés
Fillette (13 ans) de Pépinet - Morte

Couret Jean (14 ans) et Vidal Tourneix (7 ans) - Blessé
Deux femmes près de Lachamps - Sauves
Jeune homme de Paulhac - Blessé
Mourgues Agnès (12 ans) de Marcillac - Morte
Deux jeunes filles (15 ans) de Julianges - Blessée - Morte

141 personnes
56 tués - 32 blessés - 53 saufs
      
1766
Report Spam   Logged
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #48 on: June 08, 2009, 10:57:32 pm »

 Début janvier
Début février
12 février
14 février
Fin février
14 mars
20 mars
Fin mars
17 avril
24 avril
Fin avril

31 mai
3 juin
Mi juin
Mi juin
Fin juin
Début juillet
Mi juillet
20 juillet
Fin juillet
3 août
5 août
15 août
20 août
23 août
28 août
Fin août
Début septembre
12 septembre
15 septembre
Fin septembre
Début octobre
10 octobre
Courant octobre
1er novembre

 
      
Un enfant (8 ans) de La Vesseyre - Blessé
Une femme près de Julianges - Morte
Garçonnet de Julianges - sauf
Delmas Jeanne près de Lorcières - Blessée
Une jeune fille de Lorcières - Morte
Bompart Marie (8 ans) de Liconès - Morte
De La Salette Anthony près de Julianges - Sauf
Un enfant près de Montgrand - Mort
Lèbre Marguerite (7 ans) de La Pauze - Morte
Un homme près de Clavières - Blessé
Jeune fille de Sauzet - Blessée

Enfant Teisseidre (10 ans) dans le bois de la Sagette - Mort
Fillette (10 ans) de Lescoussouses - Blessée
Chassefeyre Joseph de Chanaleilles - Blessé
Jeune femme de La Besseyre Saint Mary - Morte
Un enfant de Servières - Blessé
Une femme près de Besseyre Sainte Mary - Morte
Un jeune homme (15 ans) de Besseyre Sainte Mary - Mort
Madame Fournier de Saint privat du Fau - Sauve
Freycenet Catherine (42 ans) de Vesseyre - Blessée
Valentine, fillette (12 ans) de Bugeac - Morte
Un enfant Peyralier, près de La Clauze - Sauf
Chabanel Anne (17 ans) de Vialevielle - Blessée
Un garçonnet près de Vesseyre - Blessé
Deux fillettes Lèbre de Bugeac - Blessée - Morte
Jeune fille (13 ans) d'Auvers - Morte
Fillette de Jean Meyronnec à Servière - Morte
Un jeune garçon de Servière - Mort
Cellier Jean-Pierre (12 ans) de Broussous - Mort
Madame Merle de Servière - Blessée
Fillette près de Montgrand - Morte
Simon Barthélémy (22 ans) près de Servières - Sauf
Un homme près deu mont Mouchet - Blessé
Une fille Blanc à la Brugeyre - Morte
Ollier Jean-Pierre (12 ans) près de la Soucheyre - Mort

36 personnes
19 tués - 13 blessés - 4 saufs
      
1767

2 mars
Courant mars
28 mars
Fin mars
4 avril
7 avril
10 avril
13 avril
16 avril
20 avril
22 avril
25 avril
29 avril
Début mai
Début mai
5 mai
5 mai
10 mai
13 mai
14 mai
16 mai
20 mai
23 mai
26 mai
27 mai
Fin mai
Fin mai
1 au 6 juin


11 juin
12 juin
Mi juin
18 juin       
Plantin Marie (11 ans) de Pontajou - Morte
Reboul marie (19 ans) à Vesseyre - Blessée
Pascal Anne-Marie (9 ans) près de Darnes - Morte
Denty Marguerite (32 ans) à Viallevielle - Blessée
Paulet jeanne (15 ans) au bord de la Desges - Morte
Soulier Louise à Nozyrolle - Morte
Loubat Etienne (9 ans) à Saint Privat du Fau - Mort
Enfant Blanc Anne de Bugeac - Morte
Paulet Thérèse du Ménial - Morte
Garçonnet dans le bois de Septols - Sauf
Garçonnet (8 ans) de Vesseyre - Blessé
Jeune fille (17 ans) près d'Auvers - Morte
De La rallère Rose à Nozeyrolles - Morte
Deux garçons (12 ans) - Saufs
Fils de Jacques Pignol (6 ans) - Blessé
Bastide Marie (48 ans) près de Servillanges - Morte
Coutarel Catherine à Nozeyrolles - Morte
Fille de La Clauze - Blessée
Védal Laurent (17 ans) près de Servières - Sauf
Védal Laurent (17 ans) même endroit - Blessé
Denty Marie (11 ans) de Septols - Morte
Laurent Antoine (12 ans) à Servières - Blessé
Deux jeunes filles de Comès - Sauve - Morte
Meyronnec Joseph (15 ans) près de Montchauvet - Mort
Hugon André à Nozeyrolles - Mort
Bergougnoux Baptiste à la Vachèlerie (attaqué deux fois) - Sauf
Une femme (40 ans) de La Roche - Morte
Laurent François (32 ans) et Moussier Barthélémy à Venteuges - saufs
Dentry Antoine à Vesseyres - sauf
Veyret Antoine à Pompeyrin - Sauf
Un enfant près de Desges - Mort
Chautard Catherine (9 ans) à Couffours - Morte
Enfant Barthélemy Guillaume à Servilanges - Mort
Enfant près de Desges - Mort

37 personnes
20 tués - 7 blessés - 10 saufs
Report Spam   Logged
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #49 on: June 08, 2009, 10:57:44 pm »



Dans ce morbide listing, je tiens compte de toute personne attaquée, directement (tuée, mordue, griffée..) ou indirectement (présente dans le groupe attaqué), ou attaquée à plusieurs reprises dans le temps (c'est arrivé).

Ce qui donne pour 324 attaques :
133 Tués - 57 blessés - 134 saufs

La bête du Gévaudan pendant ces trois années, fut d'une grande "efficacité".
Sur 100 personnes attaquées, il y a eu 50% de décès, 30% de blessées et 20% de personnes sauves.

Si l'on excepte les personnes secourues rapidement, le nombre de victimes indemnes devient proche de zéro, et le taux d'attaques mortelles est effrayant, plus de 80% !!

La pire période fut celle de décembre 1764 à juin 1765.
Les paroisses de Paulhac, Lorcières, Grèzes, Auvers, Saint privat du Fau, La Besseyres Sainte Mary, Servières, Julianges, Venteuges furent celles les plus soumises aux attaques de la bête. Toutes ces paroisses sont situées dans la région des Trois Monts.

Il faut se souvenir encore que les 324 attaques sont celles qui ont été rapportées dans les registres des paroisses et dans les procès-verbaux, ou encore par des récits transmis par des personnes dignes de foi, et "récoltées" par l'abbé Pourcher.

Mais il est certain que beaucoup d'autres attaques ne furent jamais mentionnées nulle part, soit par la volonté de certaines personnes, soit par l'impossibilité de les retranscrire.
Report Spam   Logged
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #50 on: June 08, 2009, 10:57:57 pm »

Report Spam   Logged
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #51 on: June 08, 2009, 10:58:23 pm »

Les principaux personnages

- Louix XV : Roi de France

- Messieurs d'Enneval Père (Martin) et Fils : Louvetiers du Roi.

- François Antoine, dit Monsieur Antoine ou encore Antoine de Beauterne, Porte arquebuse du Roi, Grand Louvetier du Royaume, Chevalier de l’Ordre de Saint Louis.

- Jean-François-Charles de Morangiès, baron de Tournel et d'Allenc : Comte de Morangiès

- Duhamel : Capitaine Major de Clermont.

- Jean-Baptiste de Morin, Comte de Moncan : Gouverneur Militaire du Languedoc.

- Marquis d’Apcher

- Jean Chastel garde chasse des bois de la Ténazeyre et ses fils Pierre et Antoine.
- - Antoine : A vécu avec les Huguenots du Vivarais, cotoyé les galériens de Toulon, et prisonniers des Barbaresques en Afrique du nord qui l'auraient employé pour soigner et apprivoiser des animaux.

- L'abbé Trocellier : Curé d'Aumont

- Clément Charles de L'Averdy : Contrôleur des finances.

- Monseigneur Gabriel Florent de Choiseul Beaupré : Evêque de Mende

- Seigneur de Ballainvilliers : Intendant d'Auvergne

- Marie Joseph de Guignard de Saint Priest : Intendant du Languedoc.

- Etienne Lafont : Syndic du diocèse de Mende depuis 1749.

- Georges Louis Leclerc, Comte de Buffon : Conservateur du Jardin des Plantes de Paris, Membre de l’Institut.

- Louis Phélypeaux, Comte de Saint Florentin : Secrétaire d'Etat à la Maison du Roi

phpMyVisites
Report Spam   Logged
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #52 on: June 08, 2009, 10:59:03 pm »

Témoignages sur la bête
   

Le marquis d' Apchier habitant au château de Besques près de Charraix, menait depuis longtemps la chasse à la bête avec les gens de ses terres et c'est au cours de celle du 19 juin 1767 que Jean Chastel tua la bête (de sexe mâle). Un procès verbal conservé aux archives nationales et rédigé le 20 juin 1767 par maître Marin, notaire royal de Langeac, nous renseigne de la manière suivante :

 - "Monsieur le Marquis d’Apchier ayant fait transporter cet animal à son château de Besques, paroisse de Charaix nous avons jugé a propos de nous y rendre pour en faire la vérification et étant au château de Besques Monsieur le Marquis D’Apchier nous a fait représenter cet animal qui nous a paru être un loup. Mais extraordinaire et bien différent par sa figure et ses proportions des loups que l’on voit dans ce pays.
C’est ce que nous ont certifié plus de trois cent personnes de tous les environs qui sont venues le voir : plusieurs chasseurs et beaucoup de personnes connaisseuses nous ont effectivement fait remarquer que cet animal n’a des ressemblances avec le loup que par la queue et le derrière, sa tête comme on le verra par les proportions suivantes, est monstrueuse ! Ses yeux ont une membrane singulière qui part de la partie inferieure de l’orbite venant au gré de l’animal recouvrir le globe de l’oeil.
Son col est recouvert d’un poil très épais d’un gris roussâtre traversé de quelques bandes noires, il a sur le poitrail une grande marque blanche en forme de coeur, ses pattes ont quatre doigts armés de gros ongles qui s’étendent beaucoup plus que celles des loups ordinaires, elles ont ainsi que les jambes, qui sont fort grosses, surtout celles de devant, la couleur de celles du chevreuil, cela nous paru une observation remarquable parce que de l’avis de ces mêmes chasseurs (mot rayé dans le texte), personnes connaisseuses et de tous les chasseurs on n’a jamais vu aux loups de pareilles couleurs.
Il est encore paru apropos d'observer que ses côtes ne ressemblent pas à celles du loup ce qui donnait à cet animal la liberté de se retourner aisément, au lieu que les côtes des loups étant obliquement posées ne leur permettent pas cette facilité.

Les proportions que nous avons fait prendre de cet animal sont :
Longueur depuis la racine de la queue jusqu' au sommet de la tête, trois pieds : ( 99 cm)
Depuis le sommet de la tête jusques entre les deux grands angles des yeux six pouces : ( 16,2 cm)
Des grands angles des yeux jusqu' au bout du nez, cinq pouces : ( 13,5 cm)
Largeur d’une oreille a l’autre, sept pouces : ( 18,9 cm)
Ouverture de la gueule, sept pouces : ( 19 cm)
Largeur horizontale du col, huit pouces six lignes : ( 22,9 cm)
Largeur des épaules, onze pouces : ( 29,7 cm)
Largeur a la racine de la queue, huit pouces six lignes.
Longueur de la queue, huit pouces : ( 21 cm) Huh
 ( alors que la queue est toujours décrite comme trés longue ? Y aurait-il là une erreur de transcription ?)
Diamètre de la queue, trois pouces six lignes.
Longueur d’oreille, quatre pouces six lignes.
Largeur du front au-dessus des oreilles, six pouces : ( 16,2 cm)
Distance entre les deux grands angles des yeux, deux pouces six lignes.
Longueur de l’humérus, huit pouces quatre lignes.
Longueur de l’avant bras, huit pouces.
Longueur de la dernière articulation jusques aux ongles, sept pouces six lignes.
Longueur de la machoire, six pouces : ( 16,2 cm)
Largeur du nez, un pouce six lignes.
Largeur des maxillaires inférieures, un pouce trois lignes.
Longueur des incisives, un pouce trois lignes.
Longueur des maxillaires inférieures, six lignes.
Longueur des maxillaires supérieures, un pouce une ligne.
Longueur de la langue, quatorze pouces depuis la racine : (37,8 cm)
Largeur des yeux, un pouce trois lignes : ( 3,3 cm)
Epaisseur de la tête, sept pouces.
Jambes de derrière, de la première à la seconde articulation, sept pouces deux lignes.
de la seconde à la troisième articulation jusqu'aux ongles, dix pouces.
Largeur des pattes, quatre pouces six lignes.
De la châtaigne au bout de la patte, six pouces.
( 1 pied = 33 cm, 1 pouce = 27.07 mm, 1 ligne = 1/12 de pouce, soit 2.25 mm.)

La mâchoire supérieure est garnie de six dents incisives. La sixième étant plus longue que les autres: Deux grandes lanières ou crochets éloignés des incisives et de la hauteur d’un pouce quatre lignes d’un diamètre de six lignes : trois dents molaires dont une assez petite et deux grosses, une quatrième molaire plus grosse que les autres et à laquelle est presque unie la cinquième et avant dernière qui est divisée en deux parties dont une s’étend perpendiculairement et l’autre s’allonge horizontalement dans l’intérieur du palais, et enfin une sixième molaire. La mâchoire inférieure est garnie de vingt deux dents, savoir six incisives, et de chaque côté une lanière semblable aux supérieures, sept molaires, la première très petite et éloignée de la lanière, les trois suivantes sont plus grandes et semblables à la 2° et 3° molaire supérieure, la cinquième plus grosse et longue est divisée en trois parties dont l’antérieure est moins longue, la sixième assez grande a deux éminences antérieures et latérales, la septième est trés petite et presque égale." (....)
"Ils nous ont aussi fait remarquer que cet animal, depuis la patte de devant jusqu'à l'épine, a la hauteur de 2 pieds 4 pouces et que ses yeux sont de la couleur rouge cinabre (rouge vermillon)."

Deuxième témoignage, provenant des Archives Départementales du Puy-de-Dôme : Une lettre écrite d'Auvergne à Mr le comte de ***, au sujet de la destruction de la vraie bête féroce qui ravageait le Gévaudan.

- "Monsieur de la M***  (...) fit son examen. Il observa que la tête était monstrueuse, d'une forme carrée, beaucoup plus large et plus longue que celle du loup ordinaire, le museau est un peu obtus, les oreilles droites et larges à leur base, les yeux noirs et garnis d'une membrane saillante trés singulière.
C'était un prolongement des muscles inférieurs de l'oeil. Ces membranes servaient à lui recouvrir à volonté les 2 orbites, en se relevant et se glissant par-dessous les paupières.
L'ouverture de la gueule était fort grande, les dents incisives semblables à celles d'un chien, les grosses dents serrées et inégales, le col trés large et court, garni d'un poil rude, extrêmement long et touffu, avec une bande transversale noire descendant jusqu'aux épaules, le train de derrière assez ressemblant à celui d'un loup, excepté l'énorme grosseur, les jambes du devant plus courtes que celles du derrière, plus levrettées que celles d'un loup ordinaire et couvertes, ainsi que le devant de la tête d'un poil fauve, ras et lisse, précisèment de la couleur de celles d'un chevreuil, le poil du corps fort épais et long, d'une couleur grisâtre tachetée de noir.
L'animal avait sur la poitrine une grande tache blanche, ayant la forme parfaite d'un coeur." (...)
"Nous prîmes la résolution de la décharner pour conserver son squelette. (...)
Ce que nous remarquâmes, avec étonnement, c'est la tête. Aprés avoir levé les téguments communs, nous aperçûmes une crête osseuse qui commençait à l'occipital. Elle avait environ 15 lignes de hauteur et se terminait insensiblement sur le frontal, toujours en diminuant. Nous enlevâmes une masse de chair musculeuse pesant plus de 6 livres qui recouvrait les pariétaux.
Ces muscles terminaient leurs attaches à la mâchoire inférieure et aux yeux.Lorsque toutes ces parties charnues furent enlevées, cette tête, si monstrueuse dans l'état naturel, n'offrit qu'une boîte osseuse un peu plus grosse que le poing." (...)
de Langeac, ce 6 juillet 1767. 

Sources : "La Bête du Gévaudan" par François Fabre, édition complétée par Jean Richard. Edition De Borée. 2002.

   
   
   
   
Report Spam   Logged
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #53 on: June 08, 2009, 10:59:31 pm »

Témoignages sur la bête
   

Le marquis d' Apchier habitant au château de Besques près de Charraix, menait depuis longtemps la chasse à la bête avec les gens de ses terres et c'est au cours de celle du 19 juin 1767 que Jean Chastel tua la bête (de sexe mâle). Un procès verbal conservé aux archives nationales et rédigé le 20 juin 1767 par maître Marin, notaire royal de Langeac, nous renseigne de la manière suivante :

 - "Monsieur le Marquis d’Apchier ayant fait transporter cet animal à son château de Besques, paroisse de Charaix nous avons jugé a propos de nous y rendre pour en faire la vérification et étant au château de Besques Monsieur le Marquis D’Apchier nous a fait représenter cet animal qui nous a paru être un loup. Mais extraordinaire et bien différent par sa figure et ses proportions des loups que l’on voit dans ce pays.
C’est ce que nous ont certifié plus de trois cent personnes de tous les environs qui sont venues le voir : plusieurs chasseurs et beaucoup de personnes connaisseuses nous ont effectivement fait remarquer que cet animal n’a des ressemblances avec le loup que par la queue et le derrière, sa tête comme on le verra par les proportions suivantes, est monstrueuse ! Ses yeux ont une membrane singulière qui part de la partie inferieure de l’orbite venant au gré de l’animal recouvrir le globe de l’oeil.
Son col est recouvert d’un poil très épais d’un gris roussâtre traversé de quelques bandes noires, il a sur le poitrail une grande marque blanche en forme de coeur, ses pattes ont quatre doigts armés de gros ongles qui s’étendent beaucoup plus que celles des loups ordinaires, elles ont ainsi que les jambes, qui sont fort grosses, surtout celles de devant, la couleur de celles du chevreuil, cela nous paru une observation remarquable parce que de l’avis de ces mêmes chasseurs (mot rayé dans le texte), personnes connaisseuses et de tous les chasseurs on n’a jamais vu aux loups de pareilles couleurs.
Il est encore paru apropos d'observer que ses côtes ne ressemblent pas à celles du loup ce qui donnait à cet animal la liberté de se retourner aisément, au lieu que les côtes des loups étant obliquement posées ne leur permettent pas cette facilité.

Les proportions que nous avons fait prendre de cet animal sont :
Longueur depuis la racine de la queue jusqu' au sommet de la tête, trois pieds : ( 99 cm)
Depuis le sommet de la tête jusques entre les deux grands angles des yeux six pouces : ( 16,2 cm)
Des grands angles des yeux jusqu' au bout du nez, cinq pouces : ( 13,5 cm)
Largeur d’une oreille a l’autre, sept pouces : ( 18,9 cm)
Ouverture de la gueule, sept pouces : ( 19 cm)
Largeur horizontale du col, huit pouces six lignes : ( 22,9 cm)
Largeur des épaules, onze pouces : ( 29,7 cm)
Largeur a la racine de la queue, huit pouces six lignes.
Longueur de la queue, huit pouces : ( 21 cm) Huh
 ( alors que la queue est toujours décrite comme trés longue ? Y aurait-il là une erreur de transcription ?)
Diamètre de la queue, trois pouces six lignes.
Longueur d’oreille, quatre pouces six lignes.
Largeur du front au-dessus des oreilles, six pouces : ( 16,2 cm)
Distance entre les deux grands angles des yeux, deux pouces six lignes.
Longueur de l’humérus, huit pouces quatre lignes.
Longueur de l’avant bras, huit pouces.
Longueur de la dernière articulation jusques aux ongles, sept pouces six lignes.
Longueur de la machoire, six pouces : ( 16,2 cm)
Largeur du nez, un pouce six lignes.
Largeur des maxillaires inférieures, un pouce trois lignes.
Longueur des incisives, un pouce trois lignes.
Longueur des maxillaires inférieures, six lignes.
Longueur des maxillaires supérieures, un pouce une ligne.
Longueur de la langue, quatorze pouces depuis la racine : (37,8 cm)
Largeur des yeux, un pouce trois lignes : ( 3,3 cm)
Epaisseur de la tête, sept pouces.
Jambes de derrière, de la première à la seconde articulation, sept pouces deux lignes.
de la seconde à la troisième articulation jusqu'aux ongles, dix pouces.
Largeur des pattes, quatre pouces six lignes.
De la châtaigne au bout de la patte, six pouces.
( 1 pied = 33 cm, 1 pouce = 27.07 mm, 1 ligne = 1/12 de pouce, soit 2.25 mm.)

La mâchoire supérieure est garnie de six dents incisives. La sixième étant plus longue que les autres: Deux grandes lanières ou crochets éloignés des incisives et de la hauteur d’un pouce quatre lignes d’un diamètre de six lignes : trois dents molaires dont une assez petite et deux grosses, une quatrième molaire plus grosse que les autres et à laquelle est presque unie la cinquième et avant dernière qui est divisée en deux parties dont une s’étend perpendiculairement et l’autre s’allonge horizontalement dans l’intérieur du palais, et enfin une sixième molaire. La mâchoire inférieure est garnie de vingt deux dents, savoir six incisives, et de chaque côté une lanière semblable aux supérieures, sept molaires, la première très petite et éloignée de la lanière, les trois suivantes sont plus grandes et semblables à la 2° et 3° molaire supérieure, la cinquième plus grosse et longue est divisée en trois parties dont l’antérieure est moins longue, la sixième assez grande a deux éminences antérieures et latérales, la septième est trés petite et presque égale." (....)
"Ils nous ont aussi fait remarquer que cet animal, depuis la patte de devant jusqu'à l'épine, a la hauteur de 2 pieds 4 pouces et que ses yeux sont de la couleur rouge cinabre (rouge vermillon)."

Deuxième témoignage, provenant des Archives Départementales du Puy-de-Dôme : Une lettre écrite d'Auvergne à Mr le comte de ***, au sujet de la destruction de la vraie bête féroce qui ravageait le Gévaudan.

- "Monsieur de la M***  (...) fit son examen. Il observa que la tête était monstrueuse, d'une forme carrée, beaucoup plus large et plus longue que celle du loup ordinaire, le museau est un peu obtus, les oreilles droites et larges à leur base, les yeux noirs et garnis d'une membrane saillante trés singulière.
C'était un prolongement des muscles inférieurs de l'oeil. Ces membranes servaient à lui recouvrir à volonté les 2 orbites, en se relevant et se glissant par-dessous les paupières.
L'ouverture de la gueule était fort grande, les dents incisives semblables à celles d'un chien, les grosses dents serrées et inégales, le col trés large et court, garni d'un poil rude, extrêmement long et touffu, avec une bande transversale noire descendant jusqu'aux épaules, le train de derrière assez ressemblant à celui d'un loup, excepté l'énorme grosseur, les jambes du devant plus courtes que celles du derrière, plus levrettées que celles d'un loup ordinaire et couvertes, ainsi que le devant de la tête d'un poil fauve, ras et lisse, précisèment de la couleur de celles d'un chevreuil, le poil du corps fort épais et long, d'une couleur grisâtre tachetée de noir.
L'animal avait sur la poitrine une grande tache blanche, ayant la forme parfaite d'un coeur." (...)
"Nous prîmes la résolution de la décharner pour conserver son squelette. (...)
Ce que nous remarquâmes, avec étonnement, c'est la tête. Aprés avoir levé les téguments communs, nous aperçûmes une crête osseuse qui commençait à l'occipital. Elle avait environ 15 lignes de hauteur et se terminait insensiblement sur le frontal, toujours en diminuant. Nous enlevâmes une masse de chair musculeuse pesant plus de 6 livres qui recouvrait les pariétaux.
Ces muscles terminaient leurs attaches à la mâchoire inférieure et aux yeux.Lorsque toutes ces parties charnues furent enlevées, cette tête, si monstrueuse dans l'état naturel, n'offrit qu'une boîte osseuse un peu plus grosse que le poing." (...)
de Langeac, ce 6 juillet 1767. 

Sources : "La Bête du Gévaudan" par François Fabre, édition complétée par Jean Richard. Edition De Borée. 2002.

   
   
   
Report Spam   Logged
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #54 on: June 08, 2009, 11:00:05 pm »

The young Portefaix’s fight against the Beast

History of the fight of the 7 children from Villeret de Chanaleilles described by the priest of the parish
and requested by the substitute of the intendant of Languedoc in Mende.

Details of the ravages caused by the fierce Beast in the Vivarais and in the Gevaudan, in Auvergne and in Rouergue.

le combat de portefaixOn January 12, the fierce Beast attacked 5 little boys from the village of Villeret in the parish of Chanaleilles.

The three oldest were about eleven years old, the two others were only eight and two little girls of about the same age accompanied them. These children were looking after cattle, on the top of a hill. Each of them was armed with a stick bearing a 4 inches sharp iron blade.

The fierce Beast surprised them as they only saw it when it was near them; they gathered as fast as possible and they took a defensive position.
The Beast got around them two or three times and finally thrusted on one of the smallest boys. The three older boys swooped down on it, stung it on several occasions but could not pierce its skin. However, they made it loose its grip. It step back two feet away after having grabbed a piece of the right cheek of the boy and it ate in front of them this bit of flesh. Soon after, it re-attacked those children with a renewed fury; it took by the arm the smallest of them all and took her in its mouth; one of them was terrified and proposed to the others to escape while it was devouring the one it took but the oldest one, called Portefaix, shouted they had either to free their friend or to die along with him.
Report Spam   Logged
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #55 on: June 08, 2009, 11:00:16 pm »

Report Spam   Logged
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #56 on: June 08, 2009, 11:00:39 pm »

Therefore they chased the Beast and bayed it in a swamp whose ground was so unstable that the Beast sank into it, slowing down its run. The children could join it and because they knew they could not pierce its skin with their sticks, they tried to hurt its head and especially its eyes. They stroke several blows to its mouth that was continuously wide-open but they never could reach its eyes. During that fight, the Beast always had the little boy under its feet but did not have the opportunity to bite him, as it was too busy dodgering the assaults.

Finally, these children harassed the Beast so constantly and so boldly that it dropped for the second time the little boy who was just slightly injured to the arm- by which the Beast had caught him - and wore a light scratch to his face.As the little band did not stop shouting with all his might, a man rushed up and shouted along with them. Hearing this new enemy, the Beast stood on its hind legs and ran away in a stream one mile further. Three men saw the Beast dive into it, go out of the water and roll around the ground for some time. Afterwards, the Beast took the road of Mazel and wolfed down a 15 year-old boy in the parish of Grozes in Gevaudan.

History of the fight of the young Portefaix and his friends against the fierce Beast on January 12, 1765.
Report Spam   Logged
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #57 on: June 08, 2009, 11:00:51 pm »

On January 12, seven children from Villaret (parish of Chanaleilles), 5 boys and 2 girls, were looking after cattle on one the highest hill of the Gevaudan. The Beast attacked them. The 5 boys were: Jacques André Portefaix, 12 years old, 4’6 tall; Jacques Couston, 12 years old, 3’10 tall, Jean Pic, around 12 years old and of the same size, Joseph Panafieu, 8 years and a half, 3’5 tall, Jean Veyrier, 8 years old, same size. The two girls were Madeleine Chausse, 9 years old and Jeanne Gueffier.

Each of those children was armed with a sheath stick bearing a 4 inches sharp iron blade. They only saw the Beast when it was near them. They gathered quickly, drew their small weapons, crossed themselves and took a defensive position. Portefaix, their leader, was in front with Coustou and Pic who were the stronger. He placed the girls on the second row and behind the girls, Panafieu and Veyrier, the youngest. The Beast reached them and turned around them several times: they followed its move.

It grabbed the throat of Joseph Panafieu, one of the smallest, which was placed to the rear of the band. The three older boys pounced on the Beast, stung it on several occasions but they were never able to pierce its skin. However, they finally forced the Beast to loose its grip. It step back two feet away taking away a piece of the right cheek of Joseph Panafieu and ate it in front of them. Then the Beast came back even more furious, turning around them; it knocked down the youngest boy (Jean Veyrier) with its nose. Portefaix, Coustou and Pic kept the Beast at bay but it came back and bite the youngest boy to his lips, took his arm with its mouth and took him away. The whole band ran after the Beast, lead by Portefaix, and forced the Beast to come into a swamp that was 50 feet away. The Beast got stuck in the mud and the children were therefore able to catch up with it.
Report Spam   Logged
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #58 on: June 08, 2009, 11:01:27 pm »

One of them, who had put up a good fight, had lost heart when he saw the blood flowing out of the cheek of his cousin Joseph Panafieu and the little Veyrier in the mouth of the Beast. He had first proposed to the others to escape and to let the Beast eat the one it had caught. But Portefaix, their leader, shouted to join him and to free their friend or to die along with him. And all of them followed him, even the one who had a teared-off cheek. When he reached the Beast, he told them not to sting it by the rear, as it was impossible but to focus on its head and especially the eyes or to its constantly open mouth. They stroke the Beast several blows in the mouth and in the head but they could never hit the eyes.

During the fight, the Beast still kept under its legs the child it had caught but it could never bite him as it was busy dodgering the blows that the band tried to strike to its eyes or to its mouth. The Beast caught once the weapon of the small Portefaix that was damaged. After the last blow, the Beast jumped back, leaving the little Veyrier in the quicksand. As soon as it left him, Portefaix stepped between him and the Beast to prevent the Beast to pick up the child again.
The Beast withdrew on a butte. The children hounded it and routed it. It was verified that the man one speaks in the first history only showed himself when the Beast was already gone.

Document kept at the archives of Montpellier

Thanks a lot to Benoit Leclef for this nice translation
Report Spam   Logged
the Coming Darkness
Superhero Member
******
Posts: 1137



« Reply #59 on: June 08, 2009, 11:11:26 pm »

Report Spam   Logged
Pages: 1 2 3 [4] 5 6 7 8   Go Up
  Print  
 
Jump to:  

Powered by EzPortal
Bookmark this site! | Upgrade This Forum
SMF For Free - Create your own Forum
Powered by SMF | SMF © 2016, Simple Machines
Privacy Policy